LUCQUES DU LANGUEDOC

PRODUCTEURS IDENTIFIES EN A.O.P. LUCQUES DU LANGUEDOC : liste producteurs AOP identifiés en 2017 Communiqué de Presse A.O.P. Lucques du Languedoc → COMMUNIQUE DE PRESSE A.O.P. LUCQUES DU LANGUEDOC

Vous êtes producteur de Lucques ? Que faire pour revendiquer une parcelle en A.O.P. LUCQUES DU LANGUEDOC ? ⇔ en parcourant cette page, vous trouverez toutes les informations sur les démarches à faire : A + B + C, 

A) QUI PEUT PRODUIRE DE LA LUCQUES EN A.O.C. ?

L’ensemble des producteurs peut dés à présent s’identifier pour la ou les activités suivantes :
– Producteurs d’olives (qui vendent leur production à un confiseur ou coopérative)
– Producteurs d’olives faisant appel à un prestataire de service pour la transformation et/ou la pasteurisation
– Transformateurs/confiseurs – Transformateurs/pasteurisateurs

B) DEMARCHES POUR PRODUIRE DE LA LUCQUES EN A.O.C.

Faire une demande d’habilitation auprès du Syndicat, en adressant :

 C) LES POINTS FORTS A RETENIR
→ POINTS A RETENIR SUR LE PLAN DE CONTROLE  
→ POINTS A RETENIR SUR LES DECLARATIONS ANNUELLES 
→ POINTS A RETENIR SUR LES PRELEVEMENTS ET DEGUSTATIONS

N’hésitez pas à contacter l’animatrice du SAOHL, cliquez ici

ETIQUETAGE  DE VOS OLIVES SOUS SIGNE OFFICIEL DE QUALITE : A.O.P.→ Etiquetage LDL OCT2017

A.O.P. Lucques du Languedoc…   Parution de la publication AU JOURNAL OFFICIEL DE L’UNION EUROPEENNE du REGLEMENT D’EXCUTION (UE)  2017/255 DE LA COMMISSION du 8 février 2017 enregistrant une dénomination « Lucques du Languedoc » en A.O.P.  appliquée au 28/02/2017 → JO A.O.P. Lucques languedoc

L’APPELLATION D’ORIGINE CONTROLEE « LUCQUES DU LANGUEDOC »  Le décret de l’Appellation d’Origine Contrôlée « Lucques du Languedoc » est paru au Journal Officiel du 2 septembre 2015 . Décret n° 2015-1108 du 31 août 2015  lecture du décret → joe_20150902_0036

CONSTITUTION DE L’A.O. LUCQUES DU LANGUEDOC  : L’aire géographique, le Cahier des Charges, le Plan de Contrôle

◊ Clic sur image pour agrandir

L’Aire Géographique : Depuis des siècles les hommes louent la beauté lumineuse de cette olive charnue

« reine des olives de table ». C’est dans le Languedoc qu’elle a trouvé historiquement son lieu de prédilection.               

Consultez la liste → LISTE DES COMMUNES DANS L’AUDE ET L’HERAULT

Le Cahier des Charges  CDCLucquesLanguedoc_BO , voir Extrait du CDC avec la description de la Lucques du Languedoc plus bas.

Le Plan de Contrôle → QSUD PC Lucques du Languedoc Le PDC décrit les principaux points à contrôler, précise l’organisation de la certification, le rôle de l’Organisme de Gestion (l’ODG) dans la certification et les modalités de son évaluation par QUALISUD.

Annexe au Plan de Contrôle → CERT01-5 Modalité d’application SIQO hors AB 15-09-2015 Où sont décrites les modalités du dispositif de certification et définit le lien entre l’ODG ET LES OPERATEURS qui forment un tout.

En savoir plus…

AIRE GEOGRAPHIQUE DE LA LUCQUES DU LANGUEDOC, ZONE LIMITEE : La Lucques, est cultivée spécifiquement à des altitudes n’excédant pas 300 m sur des sols plutôt calcaires aux terrains filtrants et peu hydromorphes ; et sur des sols acides comme les Rufes du Lodévois ou les schistes du St. Chinianais. La Lucques se situe plutôt en façade sud bien ensoleillée de pente modérée ou éventuellement en façade nord à condition, que le sol soit très favorable, ou encore sur des vieux vergers en banquettes bien exposés.

DESCRIPTION DE LA LUCQUES DU LANGUEDOC : Extrait du Cahier des Charges

L’olive « Lucques du Languedoc » est une olive verte, entière, ni tailladée, ni cassée. Elle est désamérisée avec une solution alcaline et est commercialisée en saumure réfrigérée ou pasteurisée.

Au niveau visuel, le fruit et le noyau sont caractértstiques : le fruit est de couleur verte, la forme est asymétrique, en croissant. La chair est de couleur claire. Le noyau est en forme de croissant de lune. L’épiderme est mince, non ridé. Il peut être légèrement bosselé.

Les calibres autorisés sont d’au maximum 37 fruits au 100 grammes.

Au niveau gustatif, la Lucques du Languedoc se caractérise par :

– une texture particulière : selon la méthode d’analyse sensorielle du Conseil Oléicole International, une fermeté > ou égale à 2.5 sur 10, une fibrosité <ou égale à 3.5 sur 10  et un croquant >ou égal à 2 sur 10 ;

– une perception de l’amertume et de l’acidité légère ou absente ;

– des arômes légers d’avocat à avocat beurré et parfois même, de noisette fraîche ou de foin coupé.

DESCRIPTION DE LA METHODE D’OBTENTION DU PRODUIT :  Extrait du Cahier des Charges

Variété : Les olives proviennent exclusivement de la variété Lucques. A l’intérieur de chaque verger, l’implantation  d’oliviers de variétés pollinisatrices est admise lorsqu’ils sont disposés de façon harmo-nieuse et sans que leur nombre  excède 10 % du nombre de pieds du verger considéré. Les olives issues de ces variétés pollinisatrices ne peuvent pas être utilisées pour la production de l’appellation d’origine « Lucques du Languedoc ». Age minimal : le bénéfice de l’appellation d’origine « Lucques du Languedoc » ne peut être  accordé qu’aux olives  provenant d’arbres qui ont au minimum 5 ans après la plantation de l’arbre sur la parcelle.

Densité de plantation : la superficie minimale est de 24 m² par arbre. Taille : les oliviers sont taillés au moins une fois tous les deux ans.

Entretien  des  vergers :  les  vergers  sont  entretenus  tous  les  ans  soit  par  façons  culturales  (travail  du  sol  et/ou  désherbage), soit enherbés et fauchés, soit pâturés.

Irrigation : l’irrigation est autorisée. Rendement : ne peuvent prétendre à l’appellation d’origine « Lucques du Languedoc » que les olives récoltées dans  des vergers dont la production totale, quelle que soit sa destination, ne dépasse pas         8 tonnes d’olives à l’hectare.

Récolte : les olives sont récoltées vertes, manuellement, directement sur l’arbre.  Date d’ouverture : la date d’ouverture de la récolte est fixée par le directeur de l’institut national de  l’origine et de la qualité après avis du groupement.

Stockage des fruits chez le producteur : depuis la récolte et jusqu’à la livraison à la confiserie le stockage  se fait dans les caisses à claire voie de 20 kg maximum.

Cahier  de  Culture :  Le  producteur  d’olives  tient  à  jour  un  cahier  de  culture  ou  tout  autre  document  permettant  d’enregistrer  les  opérations  culturales  effectuées  sur  les  parcelles,  notamment :  la  date  des  pratiques culturales, la date de récolte, le poids d’olives récoltés, l’état sanitaire des olives, les conditions de  stockage et la date de livraison au « transformateur/confiseur ».  Les données figurant dans le cahier de culture sont conservées par l’opérateur durant l’année à laquelle elle  se rapporte et les 2 années qui suivent. Délai de livraison à la confiserie après récolte : le délai est de 24 h maximum après récolte.

Stockage  chez  le  confiseur avant  tri  et  calibrage :  le  délai  de  stockage  chez  le  confiseur  est  de  48H  maximum ou jusqu’à 72H au froid entre 2° et 6°C.

 

Au fil des siècles, les languedociens ont domestiqué l’arbre et ont fait évoluer leur savoir-faire en matière de production et de confiserie.

« La Route de l’Olivier » a été élaborée par tous les acteurs du territoire et nous montre à quel point cette production est ancrée à la fois dans l’histoire mais aussi dans la vie économique actuelle.