HUILE D’OLIVE DU LANGUEDOC

L’huile d’olive du Languedoc est une HUILE PLURIVARIETALE composée des variétés ancestrales du Languedoc :

Les variétés principales qui l’a composent

Au MINIMUM à 60 % et au MAXIMUM à 80 % sont

La  L U C Q U E S   et/ou   l’ O L I V I E R E

Les variétés secondaires sont les variétés locales traditionnelles telles que  : PICHOLINE, VERDALE DE L’HERAULT, MENUDEL, AMELLAU, CLERMONTAISE, ROUGETTE de PIGNAN et autres variétés locales anciennes antérieures au gel de 1956; ainsi que les variétés pollinisatrices.

Les variétés pollinisatrices au sein du verger est admise dans une proportion inférieure ou égale à 10 %.

QUALITES GUSTATIVES :

L’intensité du fruité de « l’Huile d’olive du Languedoc » est supérieure à 2 et inférieure à 5, avec des arômes au nez comme en bouche où dominent des notes de tomate, amande, pomme.

L’amertume de « l’Huile d’olive du Languedoc » est comprise entre 0 et 3, son ardence est supérieure à 1 et inférieure à 3.

Son indice de peroxyde est inférieur ou égal à 18 milliéquivalents d’oxygène peroxydique pour 1kg.

AIRE GEOGRAPHIQUE, ZONE LIMITEE : La délimitation de l’aire géographique de production est dictée par la présence effective des deux variétés principales sur le terrain.

Consultez la liste des communes concernées : AIRE GEOGRAPHIQUE HUILE OLIVE DU LANGUEDOC

La Lucques, cultivée spécifiquement à des altitudes n’excédant pas 300 m sur des sols plutôt calcaires aux terrains filtrants et peu hydromorphes ; et sur des sols acides comme les Rufes du Lodévois ou les schistes du St. Chinianais. La Lucques se situe plutôt en façade sud bien ensoleillée de pente modérée ou éventuellement en façade nord à condition, que le sol soit très favorable, ou encore sur des vieux vergers en banquettes bien exposés.

L’Olivière, est historiquement présente dans les départements de l’Aude et de l’Hérault bien qu’elle soit une variété traditionnelle des Pyrénées-Orientales. Cette variété s’adapte bien aux mêmes conditions climatiques requises pour la Lucques ; l’Olivière est connue pour sa résistance à la sécheresse et à la Tramontane; quant à sa résistance au froid, elle est exceptionnelle, sur des versants moins bien exposés que la Lucques.

PRODUITE DANS LES REGLES DE L ART :

L’appellation est accordée à la production de vergers à partir de la 5ème année  suivant la plantation.

La densité : le nombre maximal d’arbres par hectare est de 414 arbres soit 24m2 minimal/arbre.

La taille : la taille se fera au moins une fois tous les deux ans.

Le stockage des fruits chez le producteur a lieu dans des caisses ou pallox à claire voie d’une contenance maximale de 450 kg.

Le transport du producteur au moulin s’effectue dans les caisses de récolte ou dans les pallox.

La récolte : les olives sont cueillies directement sur l’arbre ou récoltées par vibration, battage, aspiration ou par tout autre système ne détériorant pas l’aspect extérieur des olives avec réception des fruits sur des filets ou autres réceptacles sous l’arbre. Il ne peut pas être élaboré d’huile d’appellation d’origine contrôlée « Huile d’olive du Languedoc » à partir d’olives ramassées à même le sol. le  SAOHL procède à des analyses de maturité, en prenant 400 olives de chaque variété rentrant dans la composition de l’huile du Languedoc, et déclare la saison ouverte dés que le pourcentage d’olives mûres dépasse 15 à 16 %.

Le rendement maximum est de 12 tonnes d’olives /ha .